Qu'est-ce que le SMTD 65 ?

Ce sont les communes qui sont responsables de la collecte et du traitement des déchets ménagers, qui représentent donc une obligation de service public. Pour assurer cette prestation, qui exige d’importants investissements et implique des coûts élevés, les communes sont le plus souvent obligées de se regrouper afin de mutualiser leurs moyens. Elles forment ainsi des syndicats intercommunaux de collecte, qui se regroupent ensuite  pour former un syndicat de traitement.

Le SMTD 65 a été créé en 2008 afin de permettre aux communes du département d’assurer le traitement des déchets ménagers en respectant toutes les obligations règlementaires qui s’y rattachent. Il représente ainsi le regroupement de 420 communes du 65. Dans le jargon administratif, c’est un EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunal), dans lequel les élus communaux dirigent et prennent les décisions.

Pour mener à bien son obligation de service public, le SMTD 65 exploite plusieurs  équipements de transit, de traitement et de valorisation des déchets :
• Des quais de transferts : les bennes à ordures ménagères viennent y déposer leurs chargements.  Ces déchets sont alors transférés dans des camions gros porteurs, avant d’être envoyés dans les centres de traitement. Cette opération permet ainsi de regrouper les déchets pour réduire leur transport.
• Un centre de tri : les emballages provenant des collectes sélectives doivent encore être triés et séparés matériau par matériau, afin de pouvoir être recyclés. Le SMTD 65 dispose d’un centre de tri ultra-moderne, implanté à Capvern, assurant le tri de toutes les collectes sélectives du département.
• Un centre de stockage : c’est ce qu’on appelle vulgairement de manière inappropriée « une décharge ». Les déchets y sont stockés après compactage dans des unités étanches appelés casiers.
• Des centres de compostage : les déchets verts y sont transformés en compost.

Le SMTD 65 mène également des projets de réalisation de deux nouveaux centres de traitement de déchets :
• Un ISDND (Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux) pour lequel une étude de site est toujours actuellement en cours,
• Le projet UTV 65, qui doit être implanté à Borderes-sur-l’Echez.

Cependant, il faut savoir que, quand le SMTD 65 décide de créer un nouvel équipement de traitement de déchets, il ne fait qu’appliquer une décision prise par le Conseil Général, au niveau du PDEDMA (Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés).